Etanchéité salle de bain et carreaux métro

Sommaire de la vidéo

00:18 | Introduction
00:49 | Présentation du chantier
02:58 | Pose du primaire d’accrochage
05:28 | Etanchéité de la douche
09:14 | Calepinage
11:24 | Pose du carrelage
20:35 | Conclusion

Sujets

Pour réaliser ce projet

Dans ce tuto, j’ai eu envie de revenir sur l’étanchéité qui est un point essentiel dans la pose de carrelage d’une salle de bain. Vous allez pouvoir apprendre à poser les bandes correctement, faire les couches croisées d’étanchéité et dans un second temps vous allez voir comment poser une faïence type carrelage métro en pose verticale.

Préparation du chantier

Comme dans tous les tutos de la chaîne, il faut insister sur un point : la protection des éléments du chantier est impérative avant la pose. Grâce à du scotch de masquage ou orange et des bâches de protection plastique, emballez les bouts de tuyaux et les prises électriques qui sortent des murs à carreler. Protégez aussi le sol à la base des murs pour éviter que les surplus de colle ne se déposent et accrochent le sol fini. Il en va de même pour les baignoires et les vasques.

Le primaire d’accrochage

La protection des lieux est terminée, parfait, vous pouvez commencer à passer le  primaire d’accrochage. Pour ce faire, utilisez un rouleau et appliquez le produit sur toute les zones à carreler. Pensez à vous organiser pour gagner du temps. Ici on va appliquer le primaire sur le premier mur à carreler. Ca nous permettra de le laisser sécher pendant l’application des autres murs. Une fois terminé, on pourra directement commencer l’étanchéité sur un mur sec. N’hésitez pas à consulter les différents tutos du site pour voir d’autres cas de figures sur le primaire.

L’étanchéité des murs de salle de bain

Point central de cette vidéo, l’étanchéité est vraiment l’étape cruciale dans la réalisation d’une salle de bain. C’est la phase essentielle à une bonne longévité de l’ouvrage. Une infiltration même infime d’humidité endommagerait les supports et finirait par dégrader complètement votre faïence.

Point important : on parle en générale d’étanchéité dès qu’il s’agit de protéger les supports de l’eau et de l’humidité. Ce que je pose dans cette vidéo est ce que l’on appel un SPEC : un Système de Protection à l’Eau sous Carrelage. Ce dernier est tout à fait approprié pour la protection des murs d’une douche disposant d’un receveur. Si vous voulez en savoir davantage, je vous en parle plus en détail dans cet article. Maintenant que les puristes se sentent, j’en suis sûr, beaucoup mieux, on peut continuer.

Compte tenu de la hauteur de la douche, nous allons d’abord poser les bandes dans tous les angles recevant de la faïence. Munis d’un couteau à enduire, j’applique la résine dans les angles en partant de l’intérieur et en allant vers l’extérieur. La couche de produit doit être un peu épaisse (2 à 3 mm) en vue de l’application de la bande. Ensuite, je découpe la bande à la bonne longueur et la déposer le long de l’angle. Enfin à l’aide du couteau, on va reproduire le même geste que pour la résine, de l’intérieur de l’angle vers l’extérieur, de façon a coller la bande en chassant les bulles d’air.

Maintenant que les bandes sont posées , on peut poser la résine, encore à l’aide d’un rouleau. Il faut commencer par « peindre » le mur par des mouvement verticaux, en venant bien recouvrir et recharger le bord des bandes que l’on a posé. Le tout de haut en bas et sur tous les murs. Toujours dans un soucis d’organisation, commencez par le mur que vous allez carreler en premier.

Une fois que la première couche est sèche, vous pouvez repartir du début en appliquant une deuxième couche. Cette fois-ci, et c’est essentiel, vous allez « peindre » par des mouvements horizontaux, de façon à croiser les couches et avoir une étanchéité optimale.

Voilà pour le SPEC, vous pouvez aussi regarder « ce tutoriel » pour avoir plus d’informations sur les produits à utiliser et observer d’autres cas de figures.

La pose de faïence Métro Verticale

Voici le bonus de cet article, la pose verticale de carreaux métro… ce n’est pas très courant. C’était donc une bonne occasion pour vous faire un tutoriel. La pose de ce type de carreaux, avec des petits joints (2mm), c’est vite délicat. Il y a donc des points à respecter, et ce, dès le départ, pour avoir un résultat impeccable.

Le départ

En premier lieu, il faut déterminer selon quel dessin vous souhaitez partir. Les possibilités sont nombreuses selon que vous souhaitez obtenir un résultat symétrique ou non, avoir plus ou moins de coupes et, bien sûr, selon les dimensions de la pièce et la positions des éléments de salle de bain. Vous pouvez voir dans la vidéo que le départ axé aux tuyaux était le meilleur compromis dans ce cas.
Pour le départ avec cette faïence, il est très important de conserver les niveaux et l’aplomb des joints. Il faut donc commencer par positionner ne règle au sol en la calant si nécessaire pour être de niveau. Ensuite il faut placer un laser sur l’axe de départ que l’on souhaite garder.

Peigner à 6 mm

Maintenant que le départ est déterminé, on peut passer à la colle. Avec une pose de carreaux de 10×20 et des joints de 2mm, je vous conseille d’encoller avec un peigne de 6mm car il faut absolument éviter le surplus de colle dans les joints. Appliquez une bonne couche de colle sur le peigne et partez bien au ras de la règle en allant vers le haut. Vous pouvez aussi adopter un mouvement circulaire tant que vous partez bien contre la règle. Repassez ensuite un coup avec la petite partie du peigne le long de la règle pour égaliser la quantité de colle. Si un bourrelet se forme sur le peigne, appliquez le plus haut sur le mur et recommencez jusqu’à ce que ce soit uniforme. Enfin, à l’aide d’un petit couteau à enduire, enlevez le surplus qui pourrait s’être déposé sur la règle avant de poser les carreaux.

Une fois que vous aurez monté les carreaux sur la partie encollée, vous pourrez répéter la même opération, mais cette fois en partant de la ligne de carreaux déjà posés. Pensez bien aussi à retirer les excès de colle entre les carreaux à l’aide d’une éponge humide pour éviter les bavures lors de la réalisation des joints.

Monter au laser

Il est temps de poser le premier carreau. Grace au laser en place à l’axe du mur (ou des tuyaux) on va pouvoir monter en conservant des joints bien d’aplomb. Il existe plusieurs méthodes pour aligner le premier carreau : vous pouvez positionner le laser au niveau d’un joint ou tout simplement (et c’est ce que je vous conseille pour partir droit) tracer l’axe sur le carreau de référence à l’aide d’un crayon. Ici, sur cette dimension (10×20), je fais deux points à 5 cm du bord en haut et en bas et je place le carreau en alignant les deux points sur le laser.

Une fois que le premier est placé, il suffit de remplir la ligne de droite à gauche en prenant bien soin de mettre des croisillons partout. Très très important sur les joints de 2 mm. Quand la ligne est complète, il faut de nouveau tracer un carreau et repartir de l’axe de la même façon. Enfin lorsque vous avez remplit la partie encollée, réalisez les coupes des carreaux de chaque côté avant d’encoller la partie suivante.

Faites attention à ne pas mettre de colle sur des surfaces trop grandes. C’est à vous d’adapter la quantité selon votre vitesse et selon la température des lieux. Si il fait chaud, la colle sèche vite et ça peut vite être un problème.

Vérifier le niveau

Monter des joints droits au laser c’est une chose, mais il en est une autre qui est essentielle, c’est de conserver des joints droits de niveau. Pensez a poser votre niveau sur les lignes de carreaux environ tous les trois ou quatre rangs pour vérifier et adapter si nécessaire. Si votre plafond est bien de niveau et que vous montez bien vous aussi, vous obtiendrez des coupes de carreaux toutes identiques au dernier rang. C’est plus joli et c’est un gain de temps non négligeable.

Une fois le premier pan de mur terminé, vous pouvez enlever la règle et la placer au départ du suivant. Reprenez la hauteur en la plaçant sou l’angle du premier carreaux du mur terminé et calez la, si besoin est, de l’autre coté pour qu’elle soit bien de niveau. Vous n’avez plus qu’à répéter les opérations pour carreler la suite des murs de la pièce.

Les joints

Cette vidéo contient plus de détails que d’habitude, j’ai donc décider de réaliser les joints dans une autre vidéo. Néanmoins vous pouvez retrouver des réalisations de joints sur les différents tutos du site et sur ma chaîne YouTube.

Voilà, j’espère vous avoir éclairé sur l’étanchéité des salles de bain et que le petit « plus » en carreaux métro vous inspirera et vous aidera dans vos réalisations. N’hésitez pas à regarder d’autres tutos pour vous documenter avant de commencer et en attendant, prenez soin de vous <3

Partagez cet épisode

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience de navigation

code PROMO Karotuto

10% de remise
sur l'ensemble du site

logo-e-carreleur