Croisillons auto nivelant : test Twist Level

Sommaire de la vidéo

00:00 Introduction
01:12 Les croisillons Twist Level
02:30 Pose en point de Hongrie
04:40 Pose de 60×60 rectifiés
08:28 Utilisation des sabots
09:18 Pose de faïences
11:45 3 étapes pour réussir

Sujets

Pour réaliser ce projet

Dans ce tutoriel, je vous propose de tester avec moi la pose de carrelage à l’aide des croisillons auto nivelant à visser de la marque Twist Level. A l’instar de croisillons Perfect Level Pro, ces derniers m’ont été envoyés par le site E-Carreleur  qui a souhaité que je donne mon avis de professionnel sur leur utilisation.

AVERTISSEMENT : Je précise, et j’y tiens, que je n’ai pas été rémunéré par le site E-Carreleur  pour réaliser ce test. Même ce dernier m’a fait parvenir le kit à titre gracieux, il a notamment accepté que ce test soit réalisé en toute objectivité et diffusé sans lui être présenté au préalable.

Bien que ce tutoriel est dédié à l’utilisation du kit Twist Level, il s’inscrit dans la continuité du test précédent concernant le kit Perfect Level Pro. Pour éviter qu’il ait trop de répétitions, cet article sera forcément plus court. Il ne traitera que des spécificités du Twist Level. En revanche, pour ceux qui le souhaitent, sachez que vous trouverez un tutoriel bien plus complet sur de la pose à l’aide de croisillons auto nivelant dans le test précédent.

Revoir le tuto

Vous découvrirez dans cette vidéo l’utilisation du kit Twist Level dans tous les angles et sur les 3 types de poses :

  • Sur une pose au sol de carreaux imitation parquet en point de Hongrie
  • Sur une pose au sol de carreaux 60×60 rectifiés
  • Sur une pose de faïences (carrelage mural)

les 3 étapes pour réussir sa pose

 

A l’instar de ce que nous avions vu dans le tutoriel précédent, il y a 3 étapes à respecter pour réaliser la pose à l’aide de ce kit. Seule la technique de serrage diffère de celle des croisillons à coins.

  1. Comme toujours, vous devez étaler correctement la colle, de façon régulière, puis retirer les excédents à la périphérie des carreaux à l’aide d’une spatule avant de positionner les croisillons. Vous éviterez ainsi les remontées de colle au moment du serrage de vos cales dans les croisillons.
  2. Puis vous positionnez vos croisillons aux 4 angles de vos carreaux. Le réglage des carreaux s’effectuera en vissant la cloche fermement sur chaque tige filetée.
  3. Le lendemain, lorsque la colle est sèche, retirez les croisillons et les cloches en donnant un coup sec à la base du croisillon. Tapez toujours dans la longueur du joint et en laissant les cloches vissées ! Faites très attention à cette étape, car vous risqueriez de ne pas pouvoir retirer correctement la tige du croisillon.

Bilan du test des croisillons auto nivelant
Twist Level

 

D’une manière générale, j’apprécie réellement travailler avec les kits auto nivelant. Je dois admettre cependant que j’ai été particulièrement séduit par le kit Twist Level. Beaucoup d’entre vous me l’ont demandé et, assurément, ma préférence reviens au système Twist Level, et voici pourquoi  :

Facile à utiliser

Tout comme le kit Perfect Level Pro, les croisillons du kit Twist Level ont une base biseautée. Elle permet une insertion plus facile sous les carreaux ; c’est déjà un point appréciable.

En revanche je trouve que le système de vissage est beaucoup plus pratique pour régler les carreaux. Les cloches à visser sont ergonomiques, légèrement ovales sur leur partie supérieure, ce qui permet d’avoir une bonne prise au moment du serrage. Par ailleurs, vous n’avez pas besoin d’avoir un outil supplémentaire pour pouvoir l’utiliser, contrairement aux kits à coins qui vous imposeront de disposer de la pince de serrage. Vos outils sont les cloches fournies dans le kit. Une fois votre chantier terminé, vous pouvez les réutiliser.

Facile à retirer

J’ai noté une nette différence en retirant les kits le lendemain de la pose. Les Twist Level se retirent plus facilement que les Perfect Level Pro. Il faut évidemment relativiser, les deux n’ont pas généré de difficulté particulière. J’ai quand même constaté un peu moins de résistance avec les Twist Level. Vous vous en rendrez particulièrement compte lorsque je retire les cloches du mur de faïences : les croisillons saute avec un léger coup de tenaille, c’est vraiment appréciable et cela fait gagner du temps.

Et si vous craignez de passer trop de temps à retirer les tiges cassées de vos cloches une fois le chantier terminé, rassurez-vous. En tenant la tige fixement et en donnant un coup sur la cloche pour la faire tourner, vous arriverez très vite à bout de vos stock.

Un sabot en option

C’est pour moi une petite découverte et je suis tombé sous le charme de cet accessoire. Plaqué contre les carreaux au moment du serrage, il permet à la cloche d’être vissée sans que cette dernière soit en contact direct avec les carreaux. On évite ainsi que les divers dépôts présents sur le carrelage viennent rayer la surface d’un émaille un peu fragile.

Rassurez-vous toutefois, le plastique des cloches est déjà suffisamment tendre. Il ne causera pas de dommages sur la majorité des carreaux au sol. L’option du sabot, qui n’est d’ailleurs pas obligatoire à l’achat, est cependant un sérieux gage de sécurité pour protéger les matériaux sensibles.

L'équipement

Partagez cet épisode

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email