10 ERREURS DE DÉBUTANTS

Je vous mets en avants les 10 erreurs de débutants constatées à travers vos questions commentaires et vos interrogations. Nous faisons tous des erreurs et certaines sont récurrentes. C’est en accord avec Emmanuel de la chaine devenir carreleur que nous vous proposons les 10 erreurs de débutants.
Facebook
Twitter
Email

10 ERREURS DE DÉBUTANTS

 

1. POSER DES GRANDS FORMATS SANS CROISILLONS AUTO NIVELANTS

En effet, le tendance tend vers la pose de carrelage de plus en plus grand. Ces formats nécessite énormément de manipulation et sont parfois compliquer à bien niveler. Ces carreaux sont souvent usiner pour être rectifier afin d’avoir des joints fin. L’erreur serait de vouloir se passer de croisillons autonivelants. Ceux-ci sont impératif pour une pose optimale, ils vous permettent de faciliter la pose et de niveler sans grande difficulté.

DECOUVRIR DES CROISILLONS AUOTNIVELANTS ⬇
https://www.karotuto.fr/croisillons-auto-nivelants

10 ERREURS DE DÉBUTANTS

 

2. CHOISIR DES GRANDS FORMATS EN PENSANT QUE C’EST PLUS RAPIDE

Une idée revue qu’il faut absolument bannir. Les carreleurs vous feront un retour évident sur cette affirmation. Un carrelage grand format (au dessus de 33cmx33cm)nécessite beaucoup plus de manipulation entre le double encollage et la mise en place. Vous serez certainement obliger de mettre des croisillons autonivelants et dans certaine situation vous serez obliger de faire des gabarit pour tracer en amont vos coupes. Par exemple, dans un WC qui va faire environ 1 mètre de largeur, si vous avez à poser un carrelage de 120cm,il faudra reporte et tout tracer avant ,et la mise en place dans un petit espace est pas commode. La manipulation répétitive est aussi épuisante au file de la journée, le dos, les genoux peuvent être mis à mal au fil du temps.

3. JOINTER SANS ENLEVER LES CROISILLONS

Par gain de temps certains préfèrent négliger la dépose des croisillons qui sont dans les joints. Cette erreur peut avoir des conséquences au fil du temps. En premier lieu n’oubliez pas qu’un joie sert à la dilatation du carrelage et du sol en général. Un carrelage peut se dilater, se contracter notamment sous l ‘effet de la chaleur ou du froid et c’est dans ces conditions que le problème peut surgir. Le croisillon laisser dans le joint va bloquer la dilatation et va avoir pour effet un soulèvement du carrelage ou un craquement évident du joint.

4. POSER BORD À BORD

Pour rester dans la ligné sur la dilatation du joint, cette erreur est souvent commise et a des grosses conséquences sur votre ouvrage. Par soucis esthétique les gens privilégie les joints fin et peuvent vite commettre l’erreur de poser des carrelage bord à bord. Un carrelage se dilate et se contracte d’où l’espace d’un joint obligatoire pour favoriser ces mouvements. Deux carreaux poser l’in contre l’autre vont se souler rapidement au moindre mouvement et mettre à mal tout le travail réaliser.

5. POSER DU CARRELAGE AU PLOTET

La pose au plotet était très en vogue dans les années 70 et 80.Le plus souvent au mortier elle permettait de poser rapidement en posant des boules de mortier derrière les dalles. Le problème est évident puisque votre carrelage, ou votre dalle ne sera pas complètement collé et peut très vite se décoller. De plus, n’étant pas collé entièrement votre carrelage va sonner creux et peut se casser au moindre impact.

 

6. NE PAS VÉRIFIER LE SENS DE POSE

Les carreaux peuvent avoir une particularité souvent omise par les poseurs qui est le sens de pose. Suivant les effets de votre carrelage, la qualité ou la pige de votre carrelage il se peut qu’au dos il y est une flèche. Celle-ci vous indique le sens de pose et il sera judicieux de suivre un sens de pose. Généralement la logique tendra a poser avec la flèche devant vous. Rien de vous empêchera de poser avec la flèche à droite ou à gauche l’essentiel sera de suivre ce sens de pose.

10 ERREURS DE DÉBUTANTS

 

7. LAISSER LES JOINTS SECHER TROP LONGTEMPS

Attention cette erreur est souvent commise et peut avoir de grosse conséquence. Il serait dommage de rater vos joints car ils sont la finition de votre travail. Beaucoup de personne laisse sécher les joints trop longtemps et doivent passer énormément de temps à nettoyer les joints. Commencer par une petite surface avant de faire la totalité de votre ouvrage. Les joints peuvent faire en totalité ou en plusieurs fois pour une grande pièce pour ne pas laisser sécher trop longtemps. Les joints sont prêt à être nettoyer au bout de 10-15 minutes maximum. En fonction de la température ou de l’effet structurer du carrelage le temps peut légèrement varier.
LE KIT IDÉAL POUR JOINTER: https://www.karotuto.fr/produit/le-kit-pour-jointer/

 

8. MÉLANGER À LA TRUELLE DES GRANDES QUANTITÉS

Afin de minimiser les frais certains se privent d’un mélangeur et mélangent à la truelle des quantités astronomique. Les problèmes sont évidents, en premier vous allez vous fatiguer et peu être même vous blesser les articulations. En second le mélange sera pas homogène et aura certainement de grumeaux. Cela sur forcement un impact sur la qualité de vos matériaux.

10 ERREURS DE DÉBUTANTS

 

9. POSER DU CARRELAGE INTÉRIEUR EN EXTÉRIEUR

Carreler un extérieur est une opération à prendre au sérieux. Les points important sont les pentes, les étanchéités et la qualité de la colle, du joints. Mais le plus important est la qualité de votre carrelage avec sont classement UPEC Le classement UPEC évalue les revêtements de sol selon 4 critères Au niveau de l’usage, (U) plus l’indice est élevé, mieux le sol supporte de passage. Un indice U1 ou U2 suffit pour des locaux d’habitation ; Au niveau du poinçonnement (P), plus l’indice est élevé plus les charges et le trafic supportés sont intenses. L’indice P2 suffit à un usage normal ; Au niveau de la tenue de l’eau (E), plus l’indice est élevé plus le sol supporte l’humidité et les nettoyages à grande eau ; Au niveau de la résistance aux produits chimiques (C), plus l’indice est élevé est mieux le sol supporte l’utilisation de produits ménagers. Les extérieurs sont confrontés au changements de température, à l’exposition à l’eau et au gel.

10. NE PAS ATTENDRE 4 SEMAINES DE SECHAGE POUR UNE CHAPE

La chape reste le support de votre carrelage. Celle-ci doit être sain, sèche, propre et dépoussiérée. J’insisterais sur le fait qu’elle doit être sèche. Beaucoup de personnes on tendance à se fier à l’instinct et pose sur une chape qui n’a pas respirer et sécher. La colle ne pourra pas avoir toutes ses propriétés et ne collera pas. Au fil du temps le carrelage va se décoller, les joints vont craqués, tout le travail réaliser sera mit à mal. Une chape doit obligatoirement sécher 4 semaines minimum après sa mise en œuvre. Pour vraiment savoir qu’une chape soit sèche complètement il faut compter une semaine par cm de chape. Sinon un test tous simple consiste a mettre un morceau de polyane sur votre chape et tant que des gouttelettes d eau apparaisse sous se polyane c’est que la chape n’est pas sèche.

 

LA VIDÉO D’EMMANUEL:

Partagez cet article

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience de navigation